Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2010 5 31 /12 /décembre /2010 17:39

ombres.jpgSeconde ville impossible : Javila

 

Notre bonne ville de Javila ne possède aucun écrit physique. Toutes les informations publiques – le nom des rues, les panneaux de signalisation, les publicités – sont projetées en ombre chinoise depuis les nombreux lampadaires que comporte ses rues. De fait, il fait toujours nuit à Javila. La cité est recouverte d'un plafond opaque qui empêche les rayons du soleil de perturber l'éclairage public.

Dans les bâtiments également, les écrits sont projetés de cette manière : les post-il sur le frigo, les posters au mur, les cartes des restaurants, tout est remplacé par une petite plaque sculptée, convexe, glissée devant une puissante lampe.

Quelle économie de gestes ! Quelle simplicité !

Pas besoin d'utiliser des quantités monstrueuses de métal et de plastique pour assurer la signalisation, ni d'encre, de colle et de papier pour faire varier les publicité. Ici, nous ne connaissons pas les affres des stylos qui fuient.

Notre bonne ville de Javila possède la plus grosse usine de luminaire au monde. Elle fournit la ville, ainsi que la plupart des grosses villes du globe, en lampes de toutes tailles. Son équipe municipale d'intervention d'urgence, spécialement entrainée, peut changer une ampoule grillée à n'importe quel endroit de la ville, en moins de dix minutes. Jour et nuit.

Javila possède enfin une école de gravure sur plaque de plomb unique en son genre, qui apprend à tous les habitants à manier le poinçon, le marteau et le burin. Ici, chacun est un artiste en puissance. Chacun possède son style graphique et peut confectionner ses plaques de plomb.

 

A noter que ce textes, ainsi que les autres productions des participants, devraient prochainement être disponibles sur le site de Thétards, qui hébergent mes ateliers.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Lasju - dans Ecriture
commenter cet article

commentaires

PaulM Perigueux 02/01/2011 22:37


Bonne année à vous ! Et à bientôt ...sur PeriNet. PaulM


Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher