Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

Sang d’huître


 

Je me demande sincèrement ce que je fais ici. D’abord, j’ai horreur d’être en costume cravate. J’ai l’impression d’étouffer. Et puis tout ces gens que je ne connais pas et qui me regardent d’un air mauvais n’arrangent rien à mon malaise.

J’ai horreur des funérailles, et si en plus tout le monde croit que c’est moi qui ai tué le défunt, vous imaginez ma situation. Le type dans le cercueil s’appelle Roscoe Delmont, mais moi je l’appelais l’huître… Enfin, je ne l’appelais pas comme ça en face. Pourquoi je l’appelais comme ça ? Parce qu’il était laid, parce qu’il était flasque, et parce qu’il avait engendré une perle : Sa fille, Clara. Tout le monde croyait que je l’avais tué pour pouvoir enfin vivre avec elle, mais je savais parfaitement que la mort de l’huître n’arrangeait rien en ce qui me concerne. C’était elle qui gérait les affaires de son père maintenant, et elle allait être entourée de conseillers et de gardes du corps qui la sépareraient de moi plus efficacement que l’avait fait son père.

Le cercueil est descendu en terre pendant que le prêtre parle. Je lève les yeux. Au dessus de moi, au dessus de la coque transparente de notre ville sous-marine, je vois nager gracieusement une baleine.

Space Freak

 

Je la regarde sans vraiment la regarder. Les baleines au-dessus de nos têtes, c’est comme les étourneaux dans notre vie d’avant. Un détail retient toutefois mon attention. Cette baleine n’a pas le regard habituel des baleines… cette baleine a un regard de morue. Et pour autant que je sache, jamais une baleine n’a un regard de morue. Je hausse les épaules, n’y prête plus guère d’attention. La foule rassemblée autour du cercueil commence à se disperser. Je reste à ma place, un peu à l’écart, j’espère un tête à tête de quelques secondes avec Clara, juste un instant.

Peine perdue, les sbires qui l’encadrent ne la lâchent pas et l'entraînent. Je reste seul dans le cimetière avec cette baleine au-dessus de la tête. Il me semble même qu’elle se rapproche. Une voix soudain semble surgir du ventre de la baleine : la voix de l'huître, Roscoe Delmont.

Aude

 

Non finalement, elle ne provient pas du cétacé mais de l'intérieur de ma tête. Rien d'étonnant à cela, cet endroit de mon anatomie a toujours été pleine de mystère.

_ Nat !

Je me dirige à pas lents vers une volée de tombes d'où suinte une humidité noirâtre. Les cimetières sont réservés à la méritante élite de notre communauté, mais certains méritent un peu moins que les autres, semble-t-il.

_ Nat, insiste Roscoe.

Que dois-je faire, répondre à haute voix, susurrer, ou juste penser ?

_ Nathaniel !

_ Ouais, c'est bon, éructé-je au milieu des pierres tombales. Qu'est-ce que tu me veux encore ? Tu peux pas me laisser tranquille, maintenant que t'es mort ?

_ Je suis pas mort espèce de crétin. Tu crois vraiment que je te cause depuis l'haut-delà ? J'ai piraté ton implant ID personnel, c'est tout.

_ Très malin, raillé-je

_ Tu sais que j'ai aucune confiance en toi, ajout l'huître. Mais Clara, elle, t'estime.

_ Y'a au moins quelqu'un de sensé dans la famille.

_ C'est ça. Ça fait des mois que je reçois des menaces et ça commence à sentir le poisson pourri. Du coup j'ai eu l'idée de simuler ma mort, pour pouvoir trouver qui s'en réjouirait un peu trop. Tu piges ?

_ Ouais.

_ Et voilà le topo : si t'arrives à trouver qui voulait ma peau, t'as aussi la main de ma fille. Sinon, tu compte tes abattis.

Je fais semblant de ramasser une algue sauvage. Ce marché de dupe, ça ressemble bien à l'huître visqueuse qui est à la tête de la maison Roscoe depuis dix-huit ans. Mais comment refuser ?

Sylvain

 

_ Mais dans quel marais puant est-ce que je me suis encore fourré !?

Bon, là, je n'ai plus trop le choix. S'il est encore vivant, ignorer l'huître, c'est risquer la noyade assistée de quelques parpaings. Il va falloir nager dans le sens du courant. Heureusement que j'ai quelques contacts. C'est pas pour rien que je bossais pour lui tout de même. Je vais mettre mon hacker préféré, Teek, dans le bain.

Quelques heures plus tard, en lisière de coque, je retrouvais Teek pour le debriefing.

_ Bon alors ! T'as quelque chose ?

_ Figure-toi que t'as choisi le bon dauphin gars ! C'est par moi que l'huître est passé pour te pirater. J'en ai profité pour garder ses codes et j'ai pu retraçer tout ce qui lui est arrivé ces derniers mois. Il a dit vrai. Il a reçu plein de menaces et a commencé à se faire vider les poches. Mais au lieu de m'utiliser pour retrouver par qui, le flasque préfère te le demander. Quel con ! Enfin bref, j'ai réussi à remonter la piste. Tu veux jouer aux devinettes ? Parce que là, c'est bien drôle !

_ Arrête de me faire mariner ! J'suis pas d'humeur à jouer.

_ OK, relax pépère. C'est sa fille. Clara. Et j'aimerais pas être celui qui va lui annoncer.

Je prends le temps de m'asseoir avant de sortir un de mes plus beaux jurons {censuré}.

_ Mais dans quel marais puant de vase merdeuse est-ce que je me suis encore fourré !?

Alice

_ Alors ? T’as l’info ?

_ Pour sûr. Mais tu risques pas d’apprécier.

_ Explique !

_ C’est ta fille.

_ Ma fille ?! Quoi ma fille ?!

_ C’est elle qui envoyait les messages de menace.

_ Bon sang de sac à (censured)  de cétacé !!! Qu’est-ce que c’est que ces conneries !?

_ La pure vérité tout simplement. Teek m’a fourni en un rien de temps toutes les preuves suffisantes. C’est Clara, ça ne fait aucun doute. Si je puis me permettre, quelle charmante famille vous faites tous les deux. Entre la fille qui souhaite la disparition de son père, et le père qui serait prêt à donner la main de sa fille en échange du nom de celui qui le menaçait… Heu, à ce propos, notre accord tient toujours ?

_ Espèce de sale (censured) de (censured) !!!

_ Bon, j’aurai essayé. A une prochaine fois beau-papa.

 

Nathaniel coupa sèchement la communication et se tourna vers Clara.

_ On y va ?

_ Avec joie. Mes sbires s’occuperont de lui pour de bon en temps voulu.

Tous d’eux quittèrent alors le cimetière.

 

Sur le chemin du retour, Nathaniel esquissa un large sourire, conscient d’emporter avec lui le plus précieux des héritages…

Jason

Sang d’huître

Partager cette page

Repost 0
Published by

Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher