Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 14:16

In vino veritas

Pas beaucoup de temps pour écrire en ce moment... deux bébés à la maison, ça occupe. En tout cas, voici les mots piochés dernièrement : Chétivement – chocolat – fautivement.

Bonne lecture...

renard.pngL'homme-renard sortit de sa hutte en trombe. Le poing levé vers la voûte noire, il vociféra quelques imprécations et resta ainsi, le regard fixé sur les étoiles, en position de défi. Les esprits lui avaient parlé cette nuit, comme toutes les nuits depuis la dernière lune.

Et il n'aimait pas ce que les esprits lui soufflaient dans son sommeil.

L'homme-renard marche dans l'obscurité d'une nuit sans lune ni étoile. Il avance sans peur, car c'est son devoir d'ignorer la peur, mais une boule s'est formée au creux de son ventre. Une lumière ne tarde pas à apparaître au loin. Toujours la même. Elle provient d'un feu sans flamme, tournoyant très haut dans le ciel. Le faisceau titanesque déchire les ombres et s'écrase contre les nuages. L'air se charge de l'odeur de la mer, odeur qu'il n'a jamais eu l'occasion de sentir de sa vie, et le grondement des vagues percutant les rochers lui parvient faiblement.

Il continue sa marche en direction de la source de la lumière et son assurance décroît avec le temps. Le sol devient de moins en moins praticable. Il se tord les chevilles, se cogne les orteils, se perd dans les broussailles. Lorsqu'il parvient au pied de la tour qui lance les flammes, il y entre chétivement, le dos courbé. Là-dedans, tout y est froid, sombre et humide. Sa peau de renard le gratte, ses pieds nus et surchauffés n'aiment pas le contact avec le béton brut.

Il entreprend la longue ascension du phare. Comme une nécessité, un devoir, un appel. L'odeur de l'iode laisse place à celle d'une nourriture grasse, piquante, et à une fragrance enivrante et fruitée. Une autre sorte de lumière se répercute maintenant sur les murs mats : ténue, chaude, amicale, elle l'aide à gravir les derniers degrés plus rapidement.

Il atteint le dernier palier. Des senteurs capiteuses lui montent au nez et la lumière artificielle lui brûle les yeux. Un homme apparaît, accoutré de manière très différente de ceux de son clan. Aucune peau de bête, aucun mocassin. Il semble drapé dans une toile fine, moulante et chamarrée. Ses cheveux sont courts et ses yeux bleus comme ceux des démons du désert.

Quand il aperçoit l'homme-renard, il se fige, le regard empli d'effroi. Il porte une main à son front et d'une autre porte l'embout d'une gourde transparente à la bouche. Du coin de l'oeil, L'homme-renard remarque que de nombreuses gourdes de même forme ont roulé au sol et se demande quel dieu a fourni à cet individu le pouvoir de fabriquer autant d'objets identiques.

Puis l'homme se met à parler.

_ Diable, un homme préhistorique ! C'est encore un délirium ! Diable !

Il porte fautivement la main à sa poitrine et y dessine une croix avec empressement. L'homme-renard s'avance et, comme toujours lorsqu'il arrive à ce point du songe, se réveille en sursaut. Autour de lui tourbillonnent ironiquement les parois couleur chocolat de sa hutte.

Seul, debout au milieu de son village, l'homme-renard hurla une insanité au dieu des songes et cracha par terre.

Il ne voulait plus être la vision d'un homme ivre d'eau de feu !

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Lasju - dans Ecriture
commenter cet article

commentaires

Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher