Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 15:36

roman.jpgBon, là, c'est officiel : Décadence, mon roman de fantasy, va sortir chez Asgard, au second trimestre 2013. Il y a eu un premier tour de correction de ma part, puis un second par l'éditeur et ça va continuer jusqu'à ce que le bouquin soit nickel. mais vous allez me dire : Décadence, c'est quoi ? (allez vends-le ton bouquin !)

Je vous livre d'abord les premières lignes, histoire de mettre dans l'ambiance :

 

 

Approchez. Approchez-vous !

Venez écouter l'histoire de la plus grande des cités du monde. Embarquez pour un voyage empli de magie et de mystère.

Auparavant, prenez de la hauteur. Élevez-vous au-dessus des nuages, très haut, et contemplez votre monde. On dit qu'il serait carré, qu'il aurait été façonné par les douze Maîtres-Mages et leurs dagues créatrices. On dit qu'il est à peine possible d'en faire le tour à pied en une vie. On dit que quiconque tente d'en franchir les limites sombre dans une folie immédiate.

C'est votre monde. Vous en faites désormais partie.

Rapprochez-vous, maintenant. Laissez-vous tomber vers son centre exact. Voyez comme il diffère du reste. Vous percevez une tache brillante, une immense forme géométrique. C'est un octogone, une figure à huit côtés, d'un blanc éclatant. C’est la muraille qui abrite la cité connue sous le nom de Twynte. Nul ne sait qui l'a érigée, ni en quel matériau elle est constituée. On la dit l'œuvre du Maître-Mage Incarnateur. On la dit indestructible.

À l'aube des temps, des hommes se sont réfugiés entre ces murs à la blancheur éternelle. Ils y ont fondé une communauté, puis une ville. Ils s'y sont multipliés, s'y sont battus, s'y sont aimés. La ville a grossi comme un animal gourmand et les habitants se sont entassés. Mais personne ne voulait sortir, vivre en dehors de l'enceinte protectrice, se retrouver à la merci des éléments et des bandits. Alors, la ville a évolué. Elle a crû en hauteur, entassant des étages sur des étages, attirant toujours plus d'hommes, de richesses et de vices, devenant la plus grande cité du monde. Aujourd'hui encore, elle pousse, elle gonfle, elle lance ses poutres vers le ciel, elle resserre ses murs, elle entasse ses habitants...

 

Donc, l'histoire se passe principalement à Twynte, ville dégeulasse dans laquelle j'aimerais pas vivre, mais que j'ai bien aimé décrire. Dans l'univers de Décadence, la magie est domestique. Environ 1 personne sur 50 présente un potentiel magique suffisant et choisit donc une spécialité (divination, illusion, enchantement, il en existe 8) pour exercer ses talents. Les mages ont donc un boulot, ils font des planches, ils constrisent des maisons, ils entretiennent le feu. Mais pourquoi a-t-on besoin d'eux, que diable ? Tout simplement parce que dans ce monde, il n'y a pas de métal (enfon très peu), donc pour faire un couteau solide, il faut enchanter la lame, pour couper des trucs, il faut passer par un altérateur.

Toute la technologie de ce monde est basée sur la magie.

La Décadence, c'est le mal qui atteind les mages à force de pratiquer leur magie. L'un de leurs organes va dépérir (ça dépend de la magie choisie, et ça peut aller des cheveux au coeur en passant par les mains) jusqu'à mourir. Autant dire que dans certains cas, il vaut mieux se mettre à la retraite avant qu'il soit trop tard.

Le personnage principal, Fahim, est enqueteur-devin (ce qui est bien partique, tout de même). Son boulot actuel, c'est de mettre à jour un réseau de trafic d'organes, la Bulle Rouge, qui propose des greffes aux mages atteinds de Décadence. On a donc une trame de type "polar", avec ce qu'il faut de courses poursuites, de rebondissements, de magie et de mise en danger des principaux protagonistes.

 

Bon, j'espère que ça donne envie de le lire, mon bouquin...

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Lasju - dans Mon actualité littéraire
commenter cet article

commentaires

Alice 19/08/2012 11:23

Ah, mais carrément ! Tiens-nous au courant de la sortie :-)

Sylvain Lasju 19/08/2012 12:28



Bien sûr. Suis le blog...



Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher