Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 09:58

Une histoire de science-fiction, c'est assez rare ici pour être noté. Les ambiances ne sont pas mon fort, aussi j'espère avoir, en quelques lignes, réussi à en distiller une...


Mary marchait sur la plage, les cheveux au vent. Les vagues puissantes s'écrasaient sur la grève, s'émiettant en remous qui venaient lui lécher les orteils. Le soleil couchant se reflétait dans l'eau en un milliard de points argentés. L'odeur de l'eau salée piquait ses narines. Une voix lui parvint faiblement :

_ Tu as toujours aimé les clichés.

Elle leva les yeux vers un papillon qui voletait juste au-dessus de son visage et sourit.

_ Et toi, je ne savais pas que tu aimais tant les insectes.

Le papillon s'éleva quelque peu.

_ Moi, non. Mais je sais que tu adores ces petites bêtes volantes.

Elle rigola, la main devant la bouche.

_ Dit de cette manière, ce n'est pas très romantique.

_ Ce n'est pas mon fort, je sais. Et si on s'asseyait.

Mary hocha la tête et se dirigea vers les palmiers qui bordaient la plage. Lorsqu'elle se retourna, une panthère la suivait, ses muscles ondoyant puissamment sous son pelage noir.

_ Tu aimes les félins ? se hasarda-t-elle.

_ J'aime l'idée du félin : la puissance du prédateur contenue dans un animal au pelage doux comme celui d'un chat.

Elle s'assit dans le sable chaud, le regard tourné vers l'eau.

_ Tu as quelque chose à me dire ?

La panthère s'assit dans le sable, sa queue battant lentement derrière elle.

_ Tu sais que cet univers est mien. C'est une projection de mon cerveau, générée par ordinateur.

_ Bien sûr que je le sais, sourit Mary. Et alors ?

_ Alors... bafouilla la bête numérique, je crois que j'ai fait une bêtise.

Subitement, le bleu du ciel devint électrique, sans aucune nuance, et le soleil disparut complètement. A la place, une fenêtre s'ouvrit sur un message inintelligible : Le système à rencontré une erreur, merci de le redémarrer.

_ Mais c'est-ce c'est que ça ? s'offusqua la jeune fille.

_ C'est ce que je voulais de dire ! J'ai fait une bêtise. Je suis passé à Windows Vista.

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain Lasju - dans Ecriture
commenter cet article

commentaires

Semeuse 12/03/2009 19:34

Quelle chute !! Ca sent le vécu !!

Sylvain Lasju 13/03/2009 10:25


Pas avec Vista, mais avec W98, ça c'est sûr !!


Alice 12/03/2009 10:45

Je trouve ça moins drôle quand on donne des noms. Ca n'apporte pas grand chose (l'identification est facile en ellipse ^^)

Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher