Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 janvier 2009 6 10 /01 /janvier /2009 10:25

Touveau texte à déguster. Je suis pas très doué en cuisine... N'hésitez pas à me dire si vous trouvez des incohérences.


Le chef prit ses couteaux et commença à découper la viande. Le rôti fut bientôt débité en parts exactement identiques et présenté sur un plat en porcelaine. Derrière lui, plusieurs casseroles fumaient sur les brûleurs. Devant lui, les bruits de conversation de la salle lui parvenaient à travers un voile de concentration. Il s'apprêtait à laver la salade lorsque le serveur déboula en trombe dans la cuisine. Il haleta :

_ Ils n'aiment pas la soupe.

_Comment ça ! Qui n'aime pas la soupe ?

_ Tous. Enfin, le général n'a pas aimé et personne n'aime.

_ Le vieux saligot, s'écria le chef en fonçant vers la double porte.

Il émergea dans la salle de réception : une vingtaine de convives dispersés en tables de quatre, des lumières tamisées inondant une pièce aux tons rouge et crème, des murs ornés de colonnades et d'une banderole déclamant : Bon anniversaire Général.

Il se dirigea vers la table centrale et se pencha à l'oreille du vieillard en costume militaire qui y siégeait. La discussion chuchotée dura près d'une minute, animée à défaut d'être sonore. Autour, tout bruit avait cessé et tous les yeux avaient convergé vers l'épicentre de la pièce.

Lorsque l'homme à la toque blanche se redressa, le général saisit sa cuillère et porta quelques millilitres de potage à ses lèvres. Puis il prit une cuillère entière et la sirota avec appétit, puis une autre, puis une autre. Aux tables périphériques, les convives effectuèrent docilement le même geste, les yeux rivés sur leur assiette. Le chef revint en cuisine, le sourire satisfait.

Il trouva le serveur penché au-dessus d'une casserole de sauce chasseur.

_ Allez, rugit-il, il y a des assiettes à desservir.

_ Ah bon, ils aiment ! Comment vous avez fait ?

_ J'ai dit au vieux que la recette de la soupe me venait de mon grand père, qui était cuistot dans les tranchées durant la Grande Guerre.

Le jeune serveur restait rêveur, les yeux dans le vague. Il s'ébranla :

_ Et c'est vrai ?

Le chef claqua dans ses mains.

_ Allez, au boulot ! Les assiettes.

Le jeune homme disparut derrière les portes battantes et le chef se retrouva seul dans sa cuisine, une expression de nostalgie peinte sur ses traits durs.





Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain lasju - dans Ecriture
commenter cet article

commentaires

SAD 12/01/2009 17:51

à la guerre mon pauvre monsieur... y'a qu'ça de vrai... entre anciens combattants on s'comprend!!! x)

Sylvain 13/01/2009 15:16


Ben oui ma pauv' dame. Et y'a plus de saisons...


Caliope 12/01/2009 11:53

Bon petit texte ! Je n'ai pas trouvé d'incohérence par contre et ce n'est que mon jugement, l'adverbe exactement je le trouve mal placé. Lourds... Mais ça n'engage que moi et mon oreille ! ;-)

Sylvain 12/01/2009 16:33


Exactement...
Après relecture, son emploi ne me choque pas. ca veut dire que le chef est assez doué pour couper des tranches de même tailles (ce qui n'est pas mon cas)


Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher