Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2009 2 06 /01 /janvier /2009 12:06
Ceux qui me suivent le savent : je suis en train d'écrire une nouvelle qui a pour titre l'homme qui rebondit. Et bien figurez vous qu'elle est terminée !! (mis à part 2 - 3 modifications soufflées par la mère de mon enfant qui ne vont pas tarder à être effectives). Etant donnée qu'il semblerait qu'elle soit bien meilleure que celles que j'ai écrites jusque là, je ne vais pas hésiter à la présenter aux revues "sérieuses" spécialisées, style Galaxies, Black mamba ou autres Kimaira.
A suivre, donc.

En attendant, un extrait :


J'y ai trouvé, je sais pas... Une paix. Au début, je voulais juste le contempler de mes propres yeux, réaliser le miracle de la survie ultime. Je me suis sanglé contre une paroi du caisson et je l'ai détaillé, alors qu'il dérivait de manière presque imperceptible. Il portait une tenue réglementaire de déblayeur, mais il paraît qu'on l'a trouvé tout nu. Il se tient en boule, les bras repliés autour des tibias, la tête enfouie entre les genoux. Je n'ai pas vu son visage. Juste son crane, glabre, luisant sous la lumière crue et son front lisse. Pour le reste, je n'ai pas cherché à savoir. Est-ce que ses yeux sont ouverts ? Est-ce qu'il est vieux ? Est-ce que ses membres sont tous secs ?

Lorsqu'il touche une paroi, il repart dans l'autre sens, comme une bille de billard. Ça ne fait même pas de bruit. C'est juste une affaire de mécanique, un rebond comme il en a déjà fait des milliers, des millions. Mais la première fois que je l'ai vu rebondir, j'ai eu un frisson. Un être humain doit se raidir lorsqu'il approche d'un mur, se crisper, se préparer au choc. Lui, non. Il ne frémit pas. Même lorsque c'est sa tête qui touche le mur.

Il subit un très lent mouvement de rotation. Comme s'il réalisait une hypothétique roulade sur l'épaule. Et il retrouve sa position initiale au bout d'une quinzaine de galipettes.

Je me suis rendu compte que j'étais fasciné par ce ballet. Cette bille humaine se baladant dans le petit caisson. Je me suis endormi sans m'en rendre compte. Il m'a réveillé lorsqu'il m'a touché. Je suis pas prêt d'oublier ce contact. C'est sa tête qui a frôlé ma main qui dérivait. Une sensation de dureté et de froideur, comme si une machine venait me tapoter les phalanges. J'ai crié comme un dément. Il a pas sourcillé.

...

Vos réactions ??

PS : Est-ce la mise en page est plus lisible que dans les articles précédents ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Sylvain lasju - dans Mon actualité littéraire
commenter cet article

commentaires

Lud 03/03/2009 22:02

J'ai lu cette nouvelle dans son intégralité et j'ai beaucoup aimé. J'en dis un peu plus sur le forum des Autres mondes...

space freak 11/01/2009 09:37

J'aime bien ce genre de situation surréaliste. J'espère avoir la chance de tout lire un jour

Sylvain 11/01/2009 18:43



Laisse ton mail et je t'envoie le texte en entier (contre critique constructive si possible)



Lud 10/01/2009 22:37

Bien reçu ton mail, je m'y attaque dès que possible mais ne te promets rien...

Malek 10/01/2009 09:01

Ce que je viens de lire est très bien écrit, et on a vraiment envie d'en savoir plus. Je vais jeter un oeil à d'autres articles. Pour la taille de la police, c'est parfait, c'est très pratique à lire.

A plus,

Malek.

alaligne 09/01/2009 17:16

Bonjour Sylvain,
Avant de répondre à ta demande, je valide dans un premier temps ton inscription à ma communauté "l'écriture dans tous ses états" et je profite de l'occasion pour te souhaiter une très belle année 2009.
Amitiés
alaligne

Sylvain 09/01/2009 18:40



D'acc. J'attends ça avec impatience. Mais de quelle demande on parle au juste ?



Avancée des différents projets

Voici tous mes projets actuels, avec leur nature et leur état d'avancement.


 

Rêve de papier (Roman ado) : V3 terminée, en recherche d'un éditeur.

Depuis que son père a disparu, Martin note ses rêves sur des blocs notes. Sa vie prend un tournant innatendu lorsqu'il rencontre Sasha, une blonde qui hante ses rêves depuis plusieurs années...

 

La Marche Rouge (polar - fantasy, adulte, suite de Décadence) : premier jet en cours, chapitre 14 sur 14.

Badia et Fahim ont pris des chemins différents. Le devin tente d'oublier ses chimères et a trouvé une retraite dans un Temple perdu dans la montagne. La jeune femme est quant à elle de retour à Twynte, bien décidée à rendre l'organicisme officielle...

 

Celui qui parle (roman ado) : premier jet terminé.

Le 31 décembre 1999 à minuit, la voix a disparu de la surface de la terre. Plus personne ne parle. Sauf Roméo, qui est justement né le 31 décembre 1999 à minuit. Mais ce n'est pas facile d'être Celui qui Parle, dans un monde devenu muet...

 

Les démons de l'East End (recueil de nouvelles policier / fantastique) : 4ème nouvelle en cours de rédaction : 21b Baker Street

Lors de l'été 1890, une horde de démons de l'enfer a déferlé sur Londres. La plupart ont été tués durant la première semaine. Mais les survivants se sont terrés dans l'est de la capitale britanique et commentent à l'occasion des crimes horribles...

 

A corps perdu (Bande dessinée réaliste) : découpage en cours (21 pages découpées sur 54).

Bérénice a un comportement particulier : elle utilise les choses, les gens, les boulots, puis les jette. Mais sa vie change le jour où emménage chez elle un chat qui parle.


Rechercher